ActualitésLa familleLe néflierLa fabriqueLe makhilaArtisans au Pays Basque

Infos, coordonnées, plan du site

Retour à l'accueil




 


4
  AUTOMNE 2004
  2004-ko UDAZKENA


 

L'automne voit le début de la maturation des nèfles sur l'arbre.
Il faudra cependant attendre encore un peu avant de les consommer.
Grosses nèfles sur l'arbre
Un des dictons parmi les plus répandus à propos des nèfles et que l'on retrouve aussi bien en Bretagne qu'en Occitanie dit:
"Avec le temps et la paille, les nèfles mûrissent".
Ce qui peut se traduire par:
"Avec la patience et du soin, on vient à bout de bien des choses".

Virole de makhila de 1918

Nous assurons bien sûr les réparations des makhila de notre atelier.
Il n'est pas rare que nous intervenions sur des makhila fabriqués au 19è siècle signés J. AINCIART.

La tresse de celui-ci est à refaire (ce makhila est daté de 1918).


MAKHILA-ren ETXEA. La Maison du Makhila 
L'atelier où nous fabriquons est de taille modeste et nous avons ouvert en 2002 un espace situé sur le fronton de Larressore en face de l'atelier qui permet de visionner un film de 33 minutes.
Il retrace les étapes de la fabrication depuis la récolte du bois de néflier jusqu'à l'habillage à l'atelier en passant par le travail des tiges au four.
Cet espace présente aussi des panneaux thématiques: le makhila dans le costume des Basques, les combats au makhila, le néflier et la nèfle ainsi que les familles Ainciart et Bergara.
Ce film a été réalisé par Etienne Gary de 16Arts production sur commande du Musée Basque et l'Institut Culturel Basque.
Pour les visites de groupes, merci d'appeler au 05 59 93 03 05 (tarif spécial)
Entrée gratuite pour les enfants, 3 euros pour les adultes.
Accès aux personnes handicapées assuré.
Télécharger la présentation (pdf)

Ancienne étable La maison du makhila vue du fronton Four à l'ancienne
En haut:
La salle de projection
L'entrée
Le four
La belle charpente de la grange Ci-contre: la grange

Le makhila au cinéma

Guy Marchand et Donnadieu

Après le Châtiment du makila, les téléspectateurs ont pu voir le téléfilm de Pierre Grousset Les Passeurs avec Guy Marchand et Bernard-Georges Donnadieu.
Tout au long du film Guy Marchand est accompagné d'un makhila de notre atelier.

Antenne2, 4 octobre 2004


  Logo de JMA 2004
L'atelier a reçu près de 250 visiteurs pendant les 3 jours que durait cette 2ème édition des Journées nationales de Métiers d'Art.
De nombreuses projections gratuites du film se sont succédées dans la salle de Makhila-ren Etxea.
Rendez-vous est pris pour les JMA 2006.
Quelques remises de makhila Ainciart-Bergara
Les amateurs de sports auront reconnu Pierre Albaladejo, ancien joueur de rugby et chroniqueur ainsi qu'André Darrigade, ancien coureur cycliste, connu pour pour sa vitesse dans les sprints.
Avec Charles Bergara, ils admirent le makhila de Darrigade.
Darrigade et Albaladejo

Jacques Casaubon avec la devise suivante: Pilota gogoan, Euskara irratian, Euskal Herria bihotzean (passioné de pelote, chroniqueur de radio, le Pays Basque au coeur).
Willy Decourty, bourmestre de la ville d'Ixelles
Don Francisco Medina Aranda, éleveur de taureaux
Le Consul Général d'Espagne à Bayonne, M. Pablo Barrios.
Frédéric de Saint Sernin, secrétaire d'Etat à l'aménagement du territoire.
Jean-Pierre Borda et Guillaume Olhagaray, maîtres artisans à Itxassou
Aimé Jacquet.
M. Jean-Michel Drevet, sous-Préfet de Bayonne.
Le ministre des sports, J.F. Lamour. M. Daniel Bouton, PDG de la Société Générale. Le bâtonnier du barreau de Paris, J.M. Burguburu.
Le Président de la république du Togo.

Amilcar à Larressore
Visite des cyclecars pendant l'été 2004.
Au fond, l'atelier.


Makhila pour le trekking ?

Le makhila Ainciart-Bergara est présenté dans le beau livre de Jacqueline Cantaloube récemment paru aux éditions Ouest-France:
Les plus beaux trekkings en France.

Makhila Anciart-Bergara
Dernière mise à jour: novembre 2004

Photos et textes sont la propriété de l'atelier à l'exception de la photo du film Les Passeurs.