ActualitésLa familleLe néflierLa fabriqueLe makhilaArtisans au Pays Basque


Infos, coordonnées, plan du site

Retour à l'accueil




 

La fabrique

La fabrique de makhila Ainciart Bergara se trouve au centre du village de Larressore, en bordure de la route principale et sur le fronton (aire de jeu de pelote basque).

Elle est ombragée par des tilleuls et un bosquet de chênes têtards.
La maison est ancienne. Son nom de Quilloteia ou Killotegia vient du mot basque qui désigne la quenouille. C'est un ancien atelier de tissage du lin réputé mais la famille Ainciart y fabriquait aussi des quenouilles et des makhilas. Seule la production de makhila ou makila devait subsister. La filiation amena ensuite l'alliance des familles Ainciart et Bergara.
L'atelier de la fabrique se visite chaque jour, dimanche et jours fériés exceptés, de 8 à 12 heures et de 14 à 18 heures (le samedi: 17 h).
On peut assister aux différentes étapes de la fabrication d'un makhila sur les très anciens établis, compter les tiges de néflier en cours de séchage, scruter une galerie de photos des artistes, hommes politiques ou sportifs qui ont reçu un makhila fabriqué ici même : Léon Zitrone, Gérard Klein, César, Charlie Chaplin, Chirac, le Général de Gaulle, Ronald Reagan, le Prince Philip, le pape Jean-Paul II, Nelson Mandela, Churchill, Platini, Cantona, Lizarazu -origine basque oblige- et bien d'autres encore, dont tous les présidents de la République de Lebrun à Nicolas Sarkozy et François Hollande.
Vous y verrez le diplôme de Meilleur Ouvrier de France obtenu en 1936 par Jean Bergara pour la soudure parfaite du pommeau des makhilas d'honneur.
Vous pourrez vous y asseoir sur un zuzulu, écouter toutes les explications utiles et, bien sûr, toucher le bois de néflier et essayer les différents modèles de makhila.

Tous les makhilas fabriqués dans notre atelier sont signés Ainciart Bergara.
Ils ne sont vendus que dans notre atelier.


Une salle de projection et un espace d'exposition ont été inaugurés en 2002 dans une maison labourdine du début du XIXe siècle située sur le même fronton.
Makhilaren Etxea ou la Maison du makhila (pdf)

Plan d'accès détaillé (pdf)

Les vidéos de l'atelier
Rejoignez-nous sur facebook

L'atelier est répertorié dans la catégorie des "ateliers musées" par le Musée des Arts et Traditions Populaires de Paris et l'AFMA. Il figure aussi dans le très beau livre de Patrice Milleron, Artisans des pays de France, aux côtés de la tapisserie d'Aubusson, de l'horlogerie comtoise ou des faïences de Moustiers et de Quimper (Éditions du Chêne, 1998).
Depuis la fin 2011, l'atelier est inscrit à l'inventaire des Métiers d'Art Rares dans le cadre de la Convention de l'UNESCO de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.
L'atelier est aussi labellisé EPV, Entreprise du Patrimoine Vivant, Centenaire et Plus.

Outils pour la gravure et la ciselure des viroles de makila
Quelques uns des outils utilisés

L'atelier des makilas de Larressore
Entrée de l'atelier sur le fronton


Charles et Nicole Bergara et toute l'équipe

L'équipe de l'atelier des makilas de Larressore