une virole de makhila Ainciart gravée 1889le bouton pour aller à page d'accueil du site makila Ainciart Bergarale bas du makila de 1889

Les qualités du bois de néflier

La nèfle vue par l'École de Salerne


Les qualités du bois de néflier


makilaLe néflier, Mespilus germanica, a une croissance lente qui donne à son bois dureté et résistance.
Ce que traduit Bivort par: "Sa croissance est fort lente et son bois fort dur". Ou encore Beauverie: "Bois tenace, d'un grain fin et homogène, dur, susceptible d'un beau poli; rougeâtre-clair, flambé au coeur de rouge-brunâtre".
Ces caractéristiques ont été remarquées aussi bien par les artisans que par les poètes.
Dans ses mémoires, René Caque fait relation à la description de la houlette de Jehan de Brie (vers 1379): sa hante "doit estre de nefflier ou de tout autre bois dur et ferme". Dans son Epigramme votive et à propos d'un arc, José-Maria de Heredia nous dit: "C'est un dur néflier que nul autre jamais n'a su faire plier".
Ou encore dans les langages populaires collectés par Eugène Rolland:
"Bouixa la rée dab ue serbiete de mesplé": essuyer le dos avec une serviette de néflier, battre, rosser (Béarn)
"Nespola brumesta": une bigne, un coup sur la tête (Italie).
Le dictionnaire des Arts et Métiers écrit sobrement en 1828: "Il ne casse pas facilement".

makilaUne vue anatomique
Voici la description que donne Beauverie en référence aux termes utilisés par les spécialistes du bois:
Les vaisseaux sont: 1) épars; 2) très fins et 3) isolés et uniformément répartis
Les rayons sont: 1) égaux et 2) très minces.
L'aubier est peu distinct.

makilaAvec des techniques d'observation plus récentes macro et microscopiques, il est possible de caractériser le bois du néflier sur les trois sections classiques: transversale, radiale et tangentielle.
Ainsi les pores sont de petit diamètre et sont régulièrement disposés, les anneaux de croissance sont en général peu visibles, les rayons sont bisériés.

Coupe transversale très minceCinq tiges de néflier fraichement récoltées, prêtes à aller au four avec leur écorceBois de néflier colorés après plusieurs années stockage et de préparation

Source des photos: Wood anatomy of central European species, 2004. Mespilus germanica.

makilaCaractéristiques principales
La densité du bois de néflier a été mesurée à 0,84 par Beauverie, ce qui le situe dans la gamme des bois lourds comme le houx, le cormier, le buis ou l'olivier.
Son homogénéité est forte ce qui vient du fait que les différents tissus de composition comme les fibres et les vaisseaux sont uniformément répartis dans la masse. C'est ce qui donne cette capacité au polissage d'autant que le grain du néflier est fin. Sa rétractibilité est faible du fait de son homogénéité, des pores de petite taille et de sa densité.
Passé au four, le bois de néflier ne se rétracte pas.

La nèfle vue par l'École de Salerne

makilaDu Xe au XIIIe siècle, l'École de Salerne traduisit de nombreux textes grecs, latins ou arabes et diffusa des écrits en latin traitant de la santé humaine. Elle fut créée vers 1050 près de Naples et est fort connue pour son Regimen Sanitaris Salerni, sorte de codex en forme versifiée. Ce fut la première institution laïque et un haut lieu de la médecine médiévale, alors que celle-ci devenait plus savante et moins empirique. Au XIIIe siècle, l'École de Salerne déclina et fut supplantée par les premières universités européennes comme celles de Bologne ou de Montpellier.
La particularité des maximes latines du Regimen Sanitaris est d'avoir été transcrites en vers latins "léonins". Ces vers ont leur dernière syllabe qui rime avec la césure.
Voici les deux vers léonins qui sont consacrés à la Nèfle ou Escula:
Multiplicant mictum, ventrum dant escula strictum.
Escula dura bona, sed mollia sunt melliora.

Ce qui peut se traduire par:
Les nèfles accroissent l'urine et resserrent le ventre.
Dures elle sont bonnes mais molles elle sont meilleures.

Les maximes furent ensuite traduites en français, interprétées et accompagnées de commentaires: ainsi en 1633, le Régime de santé de l'eschole de Salerne par Michel Lelong ou encore en 1671, Les commentaires en vers français sur l'Ecole de Salerne de Du Four de la Crespelière (les trois illustrations proposées ci-dessous).
Ce qui dans la nèfle resserre le ventre sont ses tannins.
Longtemps la nèfle a été utilisée comme un excellent remède contre la diarrhée. Bien entendu son goût est meilleur quand sa chair est blette, terme d'ailleurs mieux adapté que molle.

Couverture du Commentaire sur l'Ecole de SalerneCommentaire sur le régime de santé de l'école de SalerneLa page sur les nèfles et leurs qualités avec les vers rappelés plus haut